Comment booster ta confiance et dire adieu à la nicotine!

Arrêter de fumer, c’est difficile. On va quand même pas se raconter n’importe quoi. Par contre, commencer ton parcours de personne qui ne fume pas ou ne vapote pas avec confiance, ça nécessite une bonne préparation. 

Pas parce que c’est impossible autrement. Non, c’est simplement parce que tu augmentes grandement tes chances de réussite.

4 faits à savoir avant d’arrêter de fumer ou de vapoter

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici quelques faits.

  1. Tu n’es pas la seule personne qui effectue cette démarche et les obstacles que tu peux rencontrer sont normaux.
  2. Dans un groupe de 10 personnes qui fument ou qui vapotent, il y en a de 6 à 8 qui veulent cesser. Pour plein de raisons. L’argent, la santé, l’odeur de la cigarette et parfois même parce qu’on entame une relation avec une personne qui ne vapote pas ou ne fume pas. Go! Tu vas peut-être donner le coup d’envoi pour que les autres suivent ton exemple.
  3. De nombreuses personnes essaient d’arrêter 4 ou 5 fois avant de réussir pour de bon. L’important, c’est de continuer d’essayer! 
  4. Une envie (un rush) de nicotine dure de 2 à 3 minutes. C’est rapide, non? Le meilleur truc pour gérer tes envies de nicotine c’est de détourner rapidement ton attention.

Plan de match en 3 points pour cesser de fumer

Pour t’aider à avoir confiance en ta capacité de cesser de vapoter ou de fumer, ça te prend un plan de match efficace en 3 points :

  1. Préparation
  2. Motivation
  3. Soutien

Étape 1 : préparation 

Tu vas voir, c’est pas si sorcier de bien se préparer. Si t’es pas trop “papier/crayon”, fais des listes à cocher dans ton application de prise de notes sur ton cell. Garde ça simple! 

  • Par exemple, fais des listes thématiques : motivation, trucs, victoires, récompenses 
  • Écris des mots-clés ou de très courtes phrases et mets des numéros devant. Ça t’aidera à savoir si le truc #3 fonctionne mieux que les autres, ou si tu n’as pas encore profité de la récompense #4.

C’est clair qu’il y aura des obstacles à surmonter. Tu vas devoir contourner ton propre cerveau (un p’tit vite) qui est devenu un peu trop friendly avec la dépendance à la nicotine. Donc, parfois, il va se manifester et devenir pas mal insistant. 

Ça prendra l’une ou plusieurs de ces formes : l’envie, le sevrage, le stress, la motivation et la rechute. C’est pour cette raison qu’une bonne préparation est importante.

Étape 2 : Motivation

Voici plus en détail le contenu de 4 listes qui t’aideront à garder ta motivation. Tu peux aussi en ajouter d’autres. C’est comme un journal de bord qui t’indique ta progression, t’aide à éviter les contextes difficiles et te montre à quel point tu t’approches de ton objectif : 

  1. Déclencheurs (situations qui te donnent envie de fumer ou de vapoter : émotions, moments de la journée, etc.)
  2. Calendrier des récompenses (tu dois penser à toi et t’occuper autrement. Cinéma, restau, ou achat que tu peux te permettre grâce à l’argent économisé)
  3. Victoire de la journée (combien de fois as-tu résisté? Comment as-tu évité une situation X ou Y?)
  4. Victoires de la semaine (tu as diminué de moitié, tu essaies les gommes ou les timbres (patchs) à la nicotine et ça aide?)

Étape 3 : Soutien

Le soutien est aussi important que la motivation. Pour mettre toutes les chances de ton côté, fais la liste de ton groupe de soutien. Ça peut être dans la famille, au travail, dans ton cercle d’amis et même en joignant la ligne pour arrêter de fumer ou de vapoter

Garde les coordonnées avec toi, parce que durant ton parcours, tu peux avoir plus de difficulté à gérer tes émotions. Tes proches pourront t’aider à demeurer plus zen, ou du moins à identifier ce qui peut te rendre plus à cran ou ce qui engendre les grosses réactions. 

D’ailleurs, c’est une bonne idée d’aviser ton entourage quand tu entreprends une démarche pour cesser de fumer ou de vapoter. Ça les aide à comprendre les montagnes russes que tu peux vivre et ça diminue les frictions. Garde l’oeil ouvert quand tu ressentiras ce type d’émotions :

  • Stress
  • Frustration
  • Colère
  • Impulsivité
  • Agressivité
  • Déprime
  • Ennui

En terminant, dis-toi que la rechute est normale. Tu peux y aller graduellement et toujours reprendre le lendemain. Continue de progresser et quand tu manques de motivation, que tu ressens du stress ou que tu es à bout, appelle ou texte une personne sur ta liste “groupe de soutien”.

Rappelle-toi de ne pas être trop sévère envers toi-même. Chaque pas qui te mène vers ta préparation ou à l’intérieur de ta démarche est déjà une petite victoire. Aie confiance, tu peux réussir.

Participe!